Méditation Sunrise of the Soul (Jeru Kabbal)


sunrise

Cette méditation du réveil de l’âme de Jeru Kabbal est ma méditation préférée. Si vous gardez bien les yeux fermés tout le temps de son déroulé (une heure) et que vous laissez surprendre par la synchronisation de votre respiration sur la musique proposée, vous pouvez obtenir des informations sur l’orientation de votre vie.

En voici la traduction française :

 

Bienvenue, bienvenue au monde du souffle quantique.

Ce monde dans lequel vous pourrez découvrir des aspects nouveaux et enrichissants de vous-même. Le monde dont vous avez toujours su qu’il existe et peut être même en avez-vous déjà fait l’expérience dans le passé, mais dans lequel vous n’avez peut-être jamais pu rentrer avec autant de facilité que vous auriez aimé.

C’est un monde dans lequel vous pourrez être libre et vous épanouir. Un monde dans lequel vous pourrez découvrir qui vous êtes vraiment et ce que vous êtes véritablement.

Pour commencer ce voyage au sein de vous-même, il est important que vous soyez bien installé, sur une chaise avec le dos droit, au sol avec un coussin ou sur un banc de méditation.

La partie inférieure de votre corps propose une fondation solide, votre colonne vertébrale s’étire vers le haut, votre tête se tient bien droite, le menton légèrement incliné vers le bas, le bas de votre dos bascule légèrement en avant afin d’offrir plus de force à votre colonne vertébrale.

Vos vêtements devraient être amples, aussi amples que possible.

Et alors vous allez commencer à respirer avec plus de conscience en permettant à votre ventre de se relâcher quand vous inspirez. Toute au long de chaque inspiration, gardez votre ventre relâché, c’est très important.

Alors vous inspirez profondément d’abord dans ce ventre relâché, puis haut dans vos poumons aussi pleinement que vous le pouvez, sans forcer, sans vous crisper. Inspirez à chaque fois comme si c’était un plaisir merveilleux, comme si vous buviez le nectar de la vie à chaque inspiration. Remplissez vos poumons aussi pleinement que vous le pouvez à chaque inspiration sans faire d’effort. Gardez bien le ventre relâché à l’inspiration.

Vous vous apercevrez qu’à chaque inspiration votre ventre se gonfle. En continuant à inspirer, l’air remplit votre poitrine et finalement votre buste de soulève. Puis expirez naturellement, en toute facilité et normalement. Respirez profondément et de façon fluide, inspirez la vie.

Si des pensées vous viennent, laisser les simplement émerger et repartir sans vous y impliquer, laissez simplement émerger vos rêveries et laissez les repartir, laissez émerger les mémoires et mêmes les émotions, laissez les passer en restant toujours centré sur votre respiration.

Vous n’avez pas besoin d’écouter ma voix ou la musique, restez juste centré sur votre souffle, centrez-vous sur votre respiration en inspirant le plus profondément possible, et en même temps, laissez émerger ce qui vient de votre esprit, tel que cela se présente et laissez tout repartir sans vous y attacher de quelque façon qu’elle soit.

Ce sont les produits de votre esprit, vos pensées, vos mémoires, vos rêveries et les émotions. Ce ne sont pas le vrai vous, laissez les juste venir et repartir tout en restant centré sur votre respiration à chaque instant. Respirez profondément, pleinement en prenant plaisir à chaque respiration.

Chaque inspiration vous apporte la vie, vous purifie, vous nettoie à tous les niveaux de votre être ; vous buvez profondément le nectar de la vie. Assis en silence en respirant profondément, vous créez un champ d’énergie, bien évidemment il s’agit de votre propre énergie, pas besoin d’en avoir peur.

Permettez juste à votre énergie de s’étendre au-delà de votre corps physique, n’essayez pas de la retenir au sein de votre corps physique, permettez lui de s’étendre au-delà de votre corps physique. Alors que votre champ énergétique s’expanse, vous pouvez vous sentir plus grand qu’habituellement. Ceci est naturel, c’est parfaitement OK.

Vous pouvez alors découvrir que vous pouvez sentir des sensations corporelles auxquelles vous n’êtes pas habituées. C’est aussi parfaitement normal.

Vous pouvez sentir le bout de votre nez vous chatouiller un peu, ou devenir un peu insensible, les bouts de vos doigts pourraient trouver cette même sensations d’insensibilité, d’engourdissement, il s’agit juste de votre propre énergie qui essaie de dépasser les blocages énergétiques au sein de vous-même.

Laissez simplement ses phénomènes s’installer, si cela devient inconfortable pour vous, alors respirer juste un peu plus doucement. C’est juste comme si vous pourriez les laisser émerger et de laisser tout ce qui se présente passer aussi, alors que vous restez centré sur votre respiration.

Il peut arriver à un moment donné, que vous ayez le besoin de rire, que votre corps ait de le besoin de rire ou de pleurer ou de crier. Et si ces phénomènes-là ont envie de se manifester, alors laissez les émerger en restant toujours centré sur votre respiration. Laissez ces manifestations être présentent, laissez les venir sans vous y attacher toujours en restant centré sur votre respiration.

Continuez à respirer profondément et en toute facilité en laissant votre énergie s’épanouir à chaque respiration, ouvrez-vous à la vie en sachant que chaque respiration vous nettoie, vous purifie. Ce n’est pas seulement votre corps physique qui est nettoyé, mais également votre corps psychologique et votre corps mental qui sont nettoyés, purifiés.

Restez centré sur votre respiration en lassant ma voix et ma musique simplement vous entourer, il n’est pas nécessaire d’écouter ces sons. Votre centrage se porte sur votre respiration, respirez profondément, pleinement, en inspirant le nectar de la vie, inspirez profondément la vie. Plus vous inspirez, plus vous deviendrez vivant, en respirant profondément, profondément et pleinement.

Buvez pleinement et profondément chaque inspiration, laissez votre vie s’épanouir à chaque fois, en restant centré sur votre respiration, toujours en restant centré sur votre respiration. En laissant librement émerger de votre mémoire, de votre inconscient, tout ce qui souhaite émerger,

Simplement sans vous y attacher, juste en laissant quelques vieilles histoires, mémoires, émotions ou ce que cela soit ou pourrait être, émerger. En restant toujours centré sur votre respiration.

A un moment donné, vous pouvez ressentir le besoin de rire, de pleurer, de crier. Vous pouvez ressentir des émotions qui ne semblent pas cohérentes avec le moment présent. Des émotions telles que jalousie, abandon, déception, colère. Laissez les juste émerger en surface si elles le souhaitent. Mais ne vous y attachez pas, en prenant comme concept de base qu’elles peuvent appartenir à quelqu’un d’autre.

Ces émotions ne sont pas votre vrai vous. C’est pourquoi vous pouvez les lâcher, alors si elles émergent, restez centré sur votre respiration et au même temps, donnez à ces pensées, ces rêveries, ces mémoires, ces émotions, la permission d’être présentes en vous sans leur donner de l’énergie.

Et alors vous pouvez lâcher une grande partie de la peur et de la tension à laquelle vous vous êtes attaché et peut-être vous pouvez lâcher la totalité des peurs et tensions. Respirez et surtout n’adressez pas de message à votre inconscient comme quoi ces choses ont de l’importance pour vous ou sont pertinentes, elles viennent toutes de votre banque de mémoires et restez simplement centré sur votre respiration.

Respirez profondément et pleinement en permettant à votre champ d’énergie de prendre toute sa place et de s’épanouir. Rappelez-vous que chaque respiration vous nettoie, vous purifie.

Permettez à ce qui était enfouie dans votre inconscient d’émerger à la surface si c’est mûr. Et quand ça se présente, ne vous y attachez pas. Votre mental dit peut être que c’est très importants, évident, mais la réalité est que ce n’est ni important, ni évident. Dans ce moment présent vous êtes juste en train de respirer. Respirez profondément et pleinement.

Centrez-vous sur votre respiration. Restez centré sur votre respiration et si vous avez l’impression de vous en éloigner, alors tout simplement ramenez votre conscience à la respiration.

A partir de maintenant, permettez à ce qui veut émerger, d’émerger tout en restant centré sur votre respiration, en laissant votre conscience centrée sur la respiration et non sur les sons que vous pouvez entendre : ma voix, la musique, ne vous laisser pas distraire par vos propres pensées ou vos propres émotions.

Laissez ces pensées, ces émotions, ces rêveries et mémoires émerger sans vous y attacher. Elles ne sont pas votre moi profond. Laissez chaque respiration être pleine et profonde, pleine et complète. Restez centré sur votre respiration à chaque instant en inspirant aussi profondément, aussi pleinement que vous le pourrez.

Laissez maintenant votre respiration devenir un encore peu plus profonde, un peu plus dynamique tout en inspirant en profondeur et pleinement jusque dans votre ventre, peut être en augmentant la vitesse en inspirant plus de vie à chaque respiration. Inspirez la vie comme étant votre propre énergie que vous créez. En inspirant profondément et pleinement, souvenez-vous que vous pouvez réguler votre vécu : plus vous inspirez d’air, plus votre expérience sera profonde.

Maintenant, inspirez autant que vous le pouvez, profondément et pleinement dans votre ventre puis jusqu’en haut dans votre poitrine, en accélérant le rythme tout en restant avec un rythme confortable pour vous.

Permettez à ce qui veut émerger d’émerger en restant centré sur votre respiration à chaque instant, acceptez juste de permettre à ce qui peut émerger d’émerger de votre inconscient : les pensées, les mémoires, les émotions, juste laisser émerger ce qui veut émerger, en inspirant profondément jusque dans votre ventre et jusqu’en haut de votre poitrine en inspirant la vie, en expirant le passé. Inspirez le nouveau et expirez le passé.

A partir de là, pendant quelques minutes, respirez aussi puissamment que vous pourrez, aussi fortement que vous le pouvez pendant à peu près deux minutes, respirez aussi fortement que vous le pouvez !

Gardez la respiration puissante, forte, gardez la puissante en respirant aussi puissamment que vous le pouvez encore pendant environ une minute, respirez aussi fortement que vous pouvez.

Inspirez autant d’air que vous pouvez en respirant toujours fortement, puissamment, gardez la force de votre respiration, gardez votre centrage sur votre respiration et permettez à ce qui veut d’émerger. Gardez la respiration forte.

Et maintenant, respirez de la façon qui vous plait, réjouissez-vous de votre respiration, réjouissez-vous de votre rayonnement, et respirez !

Là recommencez à inspirer très lentement, plus lentement qu’avant, en permettant à votre ventre de se relaxer. A nouveau inspirez à votre propre rythme, doucement et profondément dans votre ventre, puis en montant très haut dans votre poitrine, en respirant à votre juste rythme en imaginant dans l’instant présent que vous êtes assis dehors, et que le soleil se lève sur un jour nouveau. Et simplement laissez cette nouvelle journée être symbolique pour vous d’une nouvelle vie, car chaque jour est en vérité une nouvelle vie.

Ressentez simplement la fraîcheur de cette nouvelle journée en inspirant lentement, profondément, inspirez cette nouvelle journée, cette nouvelle vie qui s’ouvre maintenant à vous, appelez les nombreuses possibilités de cette nouvelle vie, ressentez sa fraîcheur et sa puissance en inspirant profondément jusque dans votre ventre et très haut dans votre poitrine, doucement, majestueusement et ouvrez, simplement ouvrez et recevez,

Oui, en disant oui à vous-même, oui à cette nouvelle journée, à cette nouvelle vie. Inspirez-la, inspirez la vie. Prenez conscience que c’est une nouvelle journée pour vous, une nouvelle vie, vous pouvez laisser les passé derrière vous, vous pouvez commencer une nouvelle vie. Sentez-le quand vous respirez, quand vous vous épanouissez, vous vous accroissez en vous ouvrant à cette nouvelle journée. Ce nouveau Vous.

Continuez à respirer doucement, majestueusement, profondément dans votre ventre et très haut dans votre poitrine en vous ouvrant à cette journée, cette nouvelle journée toute fraîche, une journée qui ne s’est jamais produite auparavant et qui ne se reproduira plus jamais.

Ceci est Votre journée. Ceci est Votre vie.

Et en continuant à vous centrer sur votre respiration, en vous permettant de reconnaître que vous êtes maintenant un adulte fort et compétant. Maintenant vous n’êtes plus un enfant, ni un nourrisson.

Vous avez une liberté toute naturelle, une puissance naturelle que vous n’aviez pas alors, et même si vous avez eu des mémoires effrayantes et des scénarios de votre enfance terrifiants, de voir que maintenant, vous avez une liberté naturelle, une puissance naturelle. Et restez centré sur votre respiration en sentant cette liberté, sentez cette puissance, inspirez-là à présent.

En inspirant à présent cette liberté, cette puissance, sachant qu’elles sont toujours présentes, toujours à votre disposition, en laissant passer les anciennes expériences d’impuissance, de manque de force, de manque de cohérence, d’inadaptation, et de voir quel fort, capable, merveilleux être vous êtes à présent et de l’apprécier, vous ouvrir à cela, en célébrant votre liberté, en célébrant vos capacités naturelles en disant oui à votre liberté, vos capacités, en l’inspirant, ouvrez-vous et ressentez cela !

Oui, en disant Oui à vous-même.

Simplement en l’inspirant, en l’inspirant, en respirant profondément, pleinement en sentant cette liberté, sentant cette puissance, en disant oui à vous-même.

En laissant passer les vieux sentiments de manque de cohérence, d’impuissance, manque de puissance

Et respirez, Oui! Oui! Sentez votre oui à la vie, sentez votre oui à vous-même. Oui à vous-même!

Et vous continuez à respirer, profondément et pleinement en vous centrant sur ce point entre votre cœur et votre gorge : les graines de la joie, peut être étiez-vous un enfant dont la joie de vivre a été réprimé ou découragé, en sachant que la joie est une qualité naturelle, en donnant à ce mot : joie, sa liberté, laisser la danser, laisser la chanter, laisser la voler, laisser la jouer, la voler, toujours en respirant pleinement et profondément, doucement, majestueusement en laissant l’énergie se centrer sur le siège de la joie, entre le cœur et la gorge, en vous ouvrant, ouvrant, ouvrant, en donnant la permission à votre énergie de danser maintenant, de lui donner sa liberté, de la laisser voler à sa propre guise, naturellement,

Oui, en disant oui à votre propre joie en la laissant s’exprimer en respirant doucement, profondément, oui, laisser cela se passer.

Oui, oui, laisser cela arriver, laisser cela arriver, en restant centré sur votre respiration, en restant centré sur votre souffle.

Respirez doucement, profondément en permettant à chaque respiration de vous laisser prendre toute votre place, de vous épanouir, en laissant votre énergie s’épanouir à chaque respiration, sentez l’aire dilater vos poumons, chaque respiration va accroître votre champ énergétique, votre aura.

En vous ouvrant, vous ouvrant à l’existence, à travers le souffle, permettez à chaque respiration de vous épanouir, laissez passer les anciennes tensions, les anciennes contractions, les anciennes peurs, ouvrez-vous à l’instant présent, ouvrez-vous à ce jour.

Sachez que vous pourrez être dans ce moment présent, vous pouvez vous y épanouir, vous pouvez lâcher les anciennes crispations venant des expériences du passé.

Voyez que le passé n’existe pas vraiment, ni même le futur, le passé est dépassé et le futur n’est pas encore arrivé; seul existe aujourd’hui, et aujourd’hui vous pouvez vous épanouir, relâchez-vous, relaxer vous, relaxez-vous simplement et laissez chaque respiration vous épanouir, permettez à chaque respiration de vous mettre en lien avec l’existence.

Epanouissez-vous avec chaque respiration en vous laissant vous accroître en vous-même, en laissant aller toutes vos tensions, dites juste Oui à votre croissance, à votre ouverture

Et maintenant vous continuez à respirer pleinement, profondément et spécialement en montant l’inspiration très haut dans votre poitrine, en laissant votre énergie se centrer sur votre cœur, en ressentant à nouveau la vulnérabilité de votre cœur, mais en ressentant au même temps sa sagesse et sa force.

En sachant que vous pouvez avoir confiance en votre cœur, apprenez à écouter votre cœur à la place de votre mental : le mental vit toujours dans le passé, dans la pensée magique, basées sur les mémoires.

Mais le cœur est dans le présent, le cœur bat dans l’instant présent, ouvrez votre cœur en disant oui à votre cœur; en respirant, en disant oui à votre cœur, en apprenant à faire confiance à votre cœur, en prenant conscience que le cœur est dans le moment présent, est dans la vérité; oui…,

Sentez la sagesse de votre cœur, les années de sagesse de votre cœur, celui qui nous relie tous, celui qui connaît tout, en respirant profondément et pleinement, profondément dans votre ventre puis haut dans votre poitrine, en remplissant pleinement les parties supérieures de vos poumons, toujours en vous centrant sur votre respiration, toujours en vous centrant sur votre respiration.

En respirant plus doucement maintenant et pour autant pleinement et profondément si vous en avez envie, en restant centré sur votre respiration, en sentant les sons qui vous entourent, pas besoin d’écouter de votre façon habituelle, simplement en laissant votre attention centrée sur votre respiration, en vous rappelant à nouveau qu’aujourd’hui est une nouvelle journée, une journée qui ne s’était encore jamais produite et qui ne se reproduira plus jamais.

Et dans cette nouvelle journée, vous pouvez être une nouvelle personne, si vous en faite le choix. Vous pouvez vous libérer de votre passé, vous pouvez être libre, vous pouvez guérir de vos anciennes blessures, des vieilles frustrations, des vielles déceptions, vous pouvez les quitter tous et être une nouvelle personne, toute aussi fraîche que ce nouveau jour.

Il y a des méthodes pour vous aider à ce faire, il y a des techniques, vous n’apprendrez pas ces techniques à l’école ou à l’église ni à la maison, vous devez les rechercher, mais elles existent, et elles vous attendent.

Alors que vous cherchez à découvrir votre nature profonde, soyez reconnaissant envers vous-même et sachez apprécier jusqu’à où vous êtes déjà arrivé, reconnaissez les sacrifices que vous avez fait, les épreuves que vous avez endurées. Soyez reconnaissant au fond de vous-même jusqu’à où vous êtes déjà arrivé, loin… et puisez votre courage dans cette prise de conscience, et sachez que n’êtes pas seul dans votre tentative de vous placer au sein de la lumière, sachez que toute l’existence est avec vous, attend que vous arriviez à la maison, chez vous. L’existence vous attend les bras ouverts afin que vous puissiez vous épanouir et retourner chez vous

Et laissez votre cœur vous guider tel qu’il l’a fait jusque-là et prenez conseil auprès de votre cœur et non de votre mental, que vous le réalisez ou non, pendant ces moments passés vous avez créé un espace de clarté, un espace de sagesse, un espace de compassion et de compréhension. Que vous le réalisez ou non, les instances supérieures de vous-mêmes sont maintenant présentes et disponibles pour vous, alors il se pourrait que vous aimeriez passer un moment à parler à vous-même : il y a des questions qui demandent des réponses, des décisions qui ont besoin d’être prise, des directions qui ont besoin d’être corrigées.

Alors prenez ce moment maintenant et en parlant avec vous-même, en voyant ce que vous pouvez vous dire pour vous encourager, de vous redresser, de vous élever, en parlant maintenant à vous-même un instant. Il se pourrait, quand la musique va s’arrêter, que vous préférez rester assis et si vous choisissez de ce faire, laisser votre conscience centré sur votre respiration.

Vous seriez peut-être amené à constater que quelques pensées sont présentes, mais même ces quelques pensées n’ont pas besoin que vous leur accordiez votre attention, restez centré sur votre respiration, et alors que vous vous mettez en mouvement vers cette nouvelle journée, restez centré sur votre respiration, vous vous apercevrez que vous entendrez toujours ce dont vous avez besoin d’entendre, de voir ce que vous avez besoin de voir en restant centré sur votre respiration, vous vous permettez de rester relié à vous-même et autant que vous le pourrez, soyez juste présent dans ce moment présent, non dans le mental, non dans votre tête, non dans votre mémoire, juste dans ce moment sacré, divin, qui ne s’est jamais produit avant et qui ne plus jamais reviendra.

Votre vrai vous, votre vous profond existe dans le moment présent, non dans la mémoire, non dans les projections vers le futur, mais dans la réalité de cet instant.

Reconnaissez en vous-même votre part d’intelligence divine, de harmonie divine, d’amour divin, ouvrez-vous à cette partie de vous-même et laissez la vivre naturellement en vous

Permettez-vous de vous ouvrir, de la même façon qu’une rose bourgeonne et s’ouvre au soleil du matin, facilement, naturellement, dans la joie !

C’est le début d’une merveilleuse histoire qui se renouvelle de jour en jour si vous en prenez la décision pour vous-même.